📣 Jeux concours à venir : bons d'achats CBD à gagner > suivez nous sur les réseaux sociaux

Les 13 effets secondaires potentiels de l’huile de CBD

Avec ses nombreuses propriétés connues, l’huile de CBD est capable de changer la qualité de vie de certaines personnes. Seulement, lorsqu’elle est consommée excessivement ou si sa qualité est médiocre, l’huile CBD entrainerait des effets secondaires. Dans cet article, nous allons parler des 13 effets secondaires connus de ce produit à base de cannabidiol.

Sommaire 13 EFFETS SECONDAIRES POTENTIELS DE L’HUILE DE CBD

Consommer la meilleure huile CBD sans connaitre les détails sur ce produit présente des risques énormes. Malgré les publicités et les techniques de vente employées par les commerçants, faire un achat les yeux fermés n’est pas du tout indiqué.

L’acheteur devra se charger de vérifier la qualité de cette huile CBD et faire en sorte de demander des renseignements sur le produit avant de conclure l’achat. Cette option a une importance capitale pour éviter de tomber sur une huile CBD de mauvaise qualité qui risquerait d’engendrer des effets indésirables à la consommation, voire de réels dangers sur la santé.

Liste des 13 effets secondaires de l’huile de CBD

1. Sécheresse buccale

Des récepteurs CB1 et CB2 sont logés dans les glandes salivaires et sont responsables de la production de la salive. Lorsque le CBD contenu dans l’huile entre en interaction avec ces récepteurs, la molécule perturbe cette production salivaire et entraine une sensation de bouche sèche.

2. Nausées

L’utilisation de l’huile de CBD pourrait être à la source d’une gêne gastrique. Le consommateur ressent alors des nausées légères et passagères. Pour éviter ce désagrément, il est important de réduire la dose de l’huile de CBD ou ne plus l’utiliser comme support, surtout pour les personnes intolérantes aux huiles végétales.

3. Inconfort dans l’estomac

Plusieurs facteurs pourraient provoquer l’huile de CBD effet secondaire. Outre l’intolérance et le surdosage, on note aussi sa mauvaise qualité. Dans tous les cas, ces facteurs engendreraient un effet d’inconfort dans l’estomac. Une vérification minutieuse de la source et de la qualité de l’huile serait recommandée avant toute consommation.

4. Troubles digestifs

Les nausées, l’inconfort gastrique et les troubles digestifs sont reliés entre eux. En effet, après l’apparition de cette gêne dans l’estomac, le patient peut sentir rapidement des troubles digestifs. Ceux-là ressemblent à une sensation de lourdeur, comme s’il avait envie de régurgiter ses repas. Pour calmer ces troubles, un arrêt provisoire de la consommation serait conseillé.

5. Maux de tête

L’huile de CBD entraine des maux de tête ? Pourtant, certaines personnes l’utilisent pour lutter contre ce désagrément ? Grosse confusion ! En fait, si sa composition contient trop de solvants, alors elle risque de développer des migraines. Il est donc recommandé de choisir une huile CBD saine et analysée par des laboratoires.

6. Diminution de l’appétit

L’utilisation de l’huile CBD conduirait à la perte progressive de l’appétit. C’est un avantage pour les personnes suivant un traitement de perte de poids, mais pour certains, c’est un véritable souci. Cette diminution d’appétit est due à l’action du CBD sur le taux de lipogenèse et la stimulation des protéines entreposées dans le système.

7. Vertiges et étourdissements

Ces effets secondaires n’arrivent pas à tous les consommateurs d’huile CBD mais seulement à ceux qui ont des problèmes de tension. Après la consommation du produit, ces patients constatent des vertiges et de légers étourdissements. Les malaises se calment généralement d’eux-mêmes, mais on peut aussi prendre un morceau de chocolat pour les apaiser.

8. Baisse de pression artérielle

Selon une étude, une prise abusive de l’huile de CBD ferait baisser la pression artérielle. Cet effet se fait sentir lorsque l’huile pénètre dans l’organisme. Un avis du médecin serait alors indiqué avant la consommation des huiles. Il est le seul à pouvoir vous conseiller ou déconseiller la prise de ce produit.

9. Diarrhées

Les troubles intestinaux liés à la diarrhée est une huile de CBD effet secondaire courant. Ils seraient provoqués par certains ingrédients entrant dans la composition du produit. L’huile serait alors de faible qualité et engendrerait des diarrhées. Dans ce cas, il faut arrêter la consommation et consulter rapidement un médecin.

10. Vomissements

L’effet de l’huile CBD ne se limite pas aux nausées mais peut conduire à des vomissements. Cette sensation est surement peu connue mais elle ne doit pas être prise à la légère. Si la réaction secondaire se manifeste, il est recommandé de diminuer la dose ou même d’arrêter l’utilisation pendant au moins 24h.

11. Fatigue

La consommation de l’huile CBD n’est pas sans risque. En effet, si elle est prise à fortes doses ou à concentration trop élevée, alors elle pourrait produire une certaine sensation de fatigue et d’épuisement. Quelques patients ont déclaré être fatigués après l’usage d’une huile à haute teneur en CBD.

12. Somnolence

Consommée à faible ou à moyenne dose, l’huile de CBD agirait sur l’insomnie et réparerait un sommeil de mauvaise qualité. Si vous dépassez la dose prescrite, le produit mènerait à un problème de somnolence conduisant à la fatigue. Même si ce n’est pas commun à tous les individus, une personne somnolente est interdite de conduire ou de prendre le volant.

13. Troubles hépatiques

Les maladies du foie et les troubles hépatiques se manifestent régulièrement si l’huile de CBD est consumée en excès. Selon les recherches, il faut faire très attention à la consommation, surtout si le patient est déjà sujet à des maladies du foie comme la stéatose hépatique.

huile-de-cbd-effet-secondaire

Rares effets secondaires du cannabidiol

En général, les doses les plus élevées sont souvent les sources de l’huile de CBD effet secondaire. Et pour le cannabidiol proprement dit, cette substance pourrait engendrer d’autres réactions indésirables quel que soit son mode d’utilisation. Certaines études scientifiques ont révélé de rares effets secondaires engendrés par la substance en cas de fortes doses, comme les problèmes de coagulation du sang chez les patients souffrant d’hémophilie, et la dystonie ou les tremblements musculaires chez les individus atteints de la maladie de Parkinson. Le CBD est aussi non compatible avec certains médicaments et provoquerait des interactions médicamenteuses. Il faudra donc évoquer la consommation de CBD à votre médecin pour éviter les dangers.

Contre-indications de l’huile de CBD

Les effets secondaires de l’huile de CBD dépendent de chaque organisme. Si certaines personnes tolèrent parfaitement la substance, d’autres dépendent principalement de leur degré de tolérance et de leur état de santé en général.

Ce qui est sûr c’est qu’il existe une catégorie de personnes qui ne peut strictement pas consommer l’huile CBD, comme les femmes enceintes et allaitantes, et les personnes cardiaques. Les patients souffrant de tension artérielle et de la maladie de Parkinson rejoignent cette liste. La prise devrait être surveillée par un médecin et respecter un dosage plus bas que la posologie standard.

3 points pour empêcher ces effets secondaires

Les réactions désagréables de l’huile CBD concernent les consommateurs débutants et les experts. Pour profiter pleinement des bienfaits de l’huile CBD, il est fortement conseillé de demander l’avis d’un médecin avant la consommation. Il donnera toutes les prescriptions, la posologie et la quantité adaptées à l’organisme de chacun.

Pour éviter les effets secondaires, il faut également :

  • Choisir de l’huile CBD de qualité, saine et acquise auprès d’une boutique spécialisée.
  • Commencer par une légère dose et augmenter petit à petit
  • Savoir stopper la consommation dans l’immédiat si la situation s’aggrave
faq cbd

FAQ

Oui, l’huile CBD a un effet sur le cerveau. Elle circule dans tout l’organisme et atteint le système nerveux central avec ses neurotransmetteurs. Les synapses du cerveau libèrent ensuite les propriétés de la substance et engendrent les différentes sensations et les nombreux effets sentis quelques minutes après la consommation.

Théoriquement, la dose de départ idéale de 20 à 30 mg par jour, à dispenser en deux ou trois prises. Le consommateur peut ensuite hausser la dose de 20 mg par semaine selon les effets recherchés. Notez que la dose quotidienne maximale prescrite est de 30 à 40 mg.

S’abonner
Notification pour
0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Le cannabidiol
Logo
Shopping cart